Dans les NOUVELLES

Les légumes pourraient devenir plus rares dû au réchauffement climatique

Les légumes pourraient devenir plus rares dû au réchauffement climatique. En effet, la hausse de température à laquelle s’attendent les scientifiques réduirait les récoltes de 31,5% en moyenne. Selon une étude américaine faite par la Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), les changements prévus dans les expositions environnementales entraîneraient une réduction des rendements des légumes et des légumineuses non alimentaires.

Lorsque les possibilités d’adaptation sont limitées, cela peut modifier considérablement leur disponibilité, leur accessibilité et leur consommation dans le monde à moyen et long terme. Nos résultats soulignent l’importance de prioriser les développements agricoles, afin de minimiser les réductions potentielles des rendements en légumes et en légumineuses et les effets négatifs sur la santé.

Un air plus chaud et des ressources amoindries en eau expliqueraient cette réduction de près d’un tiers des récoltes de légumes, qui sont cruciaux à une alimentation saine.

L’Europe du Sud et de larges pans de l’Afrique et de l’Asie du Sud pourraient être particulièrement affectés.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *